Comment utiliser l’attribution des commissions pour améliorer les performances de votre campagne ?

Date de la publication:

« L’attribution des commissions permet de récompenser chaque éditeur ayant initié, assisté ou bien participé à une conversion.”

L’attribution des commissions est le sujet dont tout le monde parle actuellement dans l’industrie de l’affiliation, mais soyons francs :  il n’y a pas de solution miracle ou de modèle de commission garantissant le succès – chaque campagne est unique. C’est précisément pourquoi savoir comment attribuer vos commissions est primordial pour votre campagne. Rémunérer chaque éditeur ayant participé à une vente de manière équitable garantit plus de conversions pour tous nos annonceurs.

Il existe plusieurs types de processus d’achat, également appelé parcours client. Ils sont rarement linéaires mais ont tous en commun le fait qu’ils démarrent par une phase de recherche d’informations. Que celle-ci soit effectuée sur un ordinateur ou bien sur un smartphone, différents types de sites Internet interviennent pour présenter le produit ou service recherché au début d’un processus d’achat. L’attribution des commissions sert à rémunérer les éditeurs présent au début de ce processus d’achat, c’est-à-dire ceux qui ont une influence dès la phase information (phase célèbre du modèle A.I.D.A.).  

De manière traditionnelle, l’éditeur ayant généré le dernier clic et déposé le dernier cookie se voit attribuer la commission sur une vente effectuée. Les comparateurs de prix, sites de codes promotionnels ou de cashback sont souvent les derniers éditeurs présents sur le parcours client lors d’un achat. En offrant la possibilité de toucher une rémunération aux éditeurs au début et au milieu du parcours d’achat, Daisycon diversifie son réseau d’éditeurs et apporte une véritable valeur ajoutée à chaque campagne d’affiliation.

Différents modèles d’attribution de commissions : comment motiver ses éditeurs le plus possible ?

Différents  modèles d’attribution de commissions sont disponibles. Ils ont tous la même caractéristique : le montant de commission totale sur une vente est distribué à différents éditeurs. Les éditeurs en fin de parcours client reçoivent une part de la commission tandis que les éditeurs qui servent à informer vos clients des avantages de vos produits touchent également une part de la commission. Cela semble idéal, cependant les éditeurs en fin du parcours client qui servent à déclencher l’achat voient leur contribution – et par là même leur importance – diminuer. Cette situation est loin d’être optimale pour ces éditeurs qui sont très souvent  responsables de l’acte final d’achat. C’est pourquoi, chez Daisycon, nous recommandons un modèle alternatif : le ‘Conversion Assist’. 

Le modèle de ‘Conversion Assist’ permet de garder une rémunération plus importante aux éditeurs présents à la fin du processus de conversion mais donne également un petit montant de la commission aux éditeurs ayant participé – assisté – à une vente.

 

Q: Pourquoi est-ce que l’attribution des commissions devient de plus en plus populaire ?

R: Le sujet d’une rémunération juste pour chaque éditeur ayant initié, participé, assisté ou conclut une transaction est de plus en plus présenté et débattu dans les médias spécialisés internationaux. De la même manière, ce sujet est abordé de plus en plus sur les salons professionnels et dans des conférences, qu’elles soient relatives à l’affiliation, au marketing à la performance ou bien au marketing en ligne. Le cœur du sujet est l’importante du dernier clic et/ou cookie comparée aux autres clics et médias présents sur différents canaux.  

Q: Pourquoi est-ce que l’attribution des commissions n’est pas toujours un franc succès ?

R: L’attribution des commissions n’est pas un modèle qui marche de la même manière pour chaque annonceur et éditeur. Dans la réalité il est difficile de trouver un juste milieu pour satisfaire tous les éditeurs faisant la promotion de votre campagne. Il y a plusieurs variables à prendre en compte pour que la distribution des commissions de manière équitable motive réellement tous les éditeurs. 

En effet, les modèles de commissions déjà existants tels que le CPA, le cashback, etc doivent être pris en compte. Les éditeurs cashback, par exemple, dépendent des commissions qu’ils touchent pour continuer d’exister. Diminuer les commissions qu’ils perçoivent ne leur garantit pas forcement de pouvoir générer assez de revenus avec chaque campagne. Ils se concentreront donc sur les campagnes  les plus lucratives. 

Dans cette logique, les éditeurs importants et loyaux reçoivent moins de revenus. Sur le long terme, cela crée une dynamique contraire à l’effet désiré car l’intérêt général des éditeurs va diminuer, du fait de revenus plus faibles. Le modèle de Daisycon : ‘Conversion Assist’ est un exemple d’attribution de commissions plus avantageux dans le sens où il garde les modèles de commissions intacts, et par la même occasion l’intérêt des éditeurs est plus important. 

Q: Est-ce que Daisycon offre la technologie d’attribution des commissions ?

R: Oui, nous proposons différents modèles. Les annonceurs de Daisycon ont pu bénéficier de plusieurs outils, indicateurs et aperçus qui constituent le socle sur lequel repose la technologie d’attribution des commissions. Le modèle ‘Conversion Assist’ ou encore le pixel panier d’achat, par exemple, sont deux innovations que nous offrons qui ne pourraient pas exister sans la possibilité de différencier la contribution de chaque éditeur à une transaction. 

Nous avons d’autres modèles complets. Vous pouvez voir les différents genres de modèles que Daisycon utilise ci-dessous.

Q: Qu’est-ce que l’Engagment Mapping ?

R: L’Engagement Mapping est une fonctionnalité disponible  pour les annonceurs de Daisycon. Celle-ci permet aux annonceurs d’avoir une vue d’ensemble totalement transparente de tous les clics ayant eu une influence au long du tunnel de conversion – de la phase de recherche d’information jusqu’à l’achat final.

L’Engagement Mapping permet aux annonceurs d’analyser quels sont les éditeurs qui ont contribué à une transaction. Il est possible de voir en un clic seulement quelles pages web (appelées pages de référence) ont envoyé du traffic vers le site d’un annonceur et via quel support (ordinateur, smartphone..).

Grace à cette technologie d’Engagement Mapping, l’annonceur peut trouver beaucoup d’informations. Par exemple, il peut voir si un éditeur a seulement informé le visiteur à propos de son site ou bien si le visiteur s’est rendu sur le site de l’annonceur depuis quel site éditeur. Dans le cas où plusieurs éditeurs sont impliqués pour une transaction, l’annonceur peut voir quels éditeurs ont contribués le plus à cette vente. Autre exemple : si un annonceur voit souvent un éditeur en particulier au début du parcours client, l’annonceur peut décider d’attribuer une commission plus élevée à celui-ci, ce qui est tout-à-fait logique et encouragé.

L’intérêt principal est que ce genre d’éditeurs réalise beaucoup de branding sans être forcément rémunéré pour. Il est intéressant et nécessaire au succès d’une campagne de pouvoir soutenir et récompenser les efforts de ces éditeurs.

Q: Pourquoi devriez-vous rémunérer tous les éditeurs et non pas uniquement ceux qui interviennent sur le dernier clic ?

R: En offrant une commission additionnelle, en plus d’une commission standard au CPA/CPL pour chaque transaction, les éditeurs motivés par votre programme seront plus variés et plus impliqués. 

Le modèle de ‘Conversion Assit’ de Daisycon garde les modèles de commissions existants mais permet de récompenser les éditeurs qui ont joué un rôle au démarrage du parcours client, par exemple tous les éditeurs se positionnant sur les requêtes de longue traine ou bien les blogs spécialisés.  

Cela permet également, par exemple, au le modèle de commission des éditeurs cashback de continuer de fonctionner.

En proposant une commission additionnelle, le réseau entier d’éditeur travaillant avec Daisycon peut être utilisé de manière optimale car plus d’éditeurs seront motivés à faire la promotion d’un programme. 

Q: Quels types d’attribution de commissions existent aujourd’hui ?

R: Plusieurs modèles d’attribution de commissions existent. Lorsqu’un annonceur souhaite se lancer dans l’attribution de commission nous lui recommandons le modèle ‘Conversion-Assist’. En fonction des besoins des annonceurs nous avons plusieurs modèles présentés ci-dessous :

  • Le ‘Conversion-Assist’
    Le ‘Conversion-Assist’ permet aux éditeurs ayant redirigé un visiteur vers le site de l’annonceur de toucher une rémunération même si ce n’est pas l’éditeur ayant généré la vente finale. Cela permet aux éditeurs ayant contribués à une vente d’être également récompensés sans avoir d’impact sur l’éditeur final et sa rémunération. Cette rémunération supplémentaire est distribué entre les 10 éditeurs uniques ayant généré un clic avant la vente en excluant l’éditeur qui va toucher la rémunération de vente finale.

    En savoir plus sur le ‘Conversion-Assist’

  • Le pixel panier d’achat
    Le pixel panier d’achat permet d’attribuer une vente à l’éditeur ayant emmené le visiteur à ajouter des articles dans le panier de l’annonceur même si un autre éditeur effectue un clic entre la mise du(des) produit(s) dans le panier et la vente finale (situation courante avec les éditeurs de type code promotionnel). Dans cette méthode d’attribution de conversion seul un des deux derniers éditeurs ayant générés un clic peut recevoir une rémunération.
  • Dernier clic
    L’attribution au dernier clic est la méthode utilisée par défaut, l’éditeur ayant généré le dernier clic est rémunéré pour la transaction entière.
  • Linéaire
    Dans un modèle d’attribution linéaire la rémunération est distribué de façon égale aux derniers éditeurs uniques ayant engendrés la vente. Par exemple si un annonceur rémunère une transaction 30,00€ et choisi de rémunérer les 3 derniers éditeurs, ils toucheront chacun une rémunération de 10,00€. Ce modèle peut être appliqué afin de rémunérer jusqu’à maximum 10 éditeurs uniques par transactions.
  • Récurrence
    Le modèle à la récurrence vous permet d’offrir une rémunération en fonction du temps passé entre le clic et la vente. Par exemple, si l’intervalle est de 5 minutes l’éditeur va toucher 10% de la rémunération totale, les éditeurs ayant un temps compris entre 5 minutes et 3 jours toucheront 80% de la commission et les 10% restants seront distribués aux éditeurs ayant un temps d’intervalle supérieur à 3 jours. Si un seul éditeur est responsable de la vente il touchera 100% de la commission. Cette méthode répartie la commission en fonction de l’intervalle de temps entre le clic et la vente des 10 derniers éditeurs uniques ayant contribués à la vente. L’intervalle et la rémunération attribuée sont choisis en fonction de la campagne.
  • Position
    Ce modèle distribue la rémunération en fonction de la position de l’éditeur dans le parcours du client. Par exemple le dernier éditeur ayant généré un clic touchera 70% de la rémunération, le deuxième 20% et enfin le troisième 10% avec la possibilité d’étendre ce modèle aux 10 derniers éditeurs uniques ayant participés à générer une transaction.
  • Personnalisé
    Le modèle personnalisé permet aux annonceurs de créer leur propre modèle en mélangeant les différentes méthodes ci-dessus afin de créer un modèle rendant la campagne la plus attractive possible pour les éditeurs.

 

Q: Pourquoi est-ce que le modèle ’Conversion Assist’ est souvent plus adapté que l’attribution des commissions ?

R: Le ‘Conversion-Assist’ permet de motiver un grand nombre d’éditeur à promouvoir votre campagne sans impacter vos meilleurs éditeurs responsables du clic final ayant généré la vente. L’attribution des conversions quant-à-elle impacte les meilleurs éditeurs en distribuant une partie de leur rémunération aux éditeurs se positionnant plus en aval dans le processus de vente. Cela crée généralement une diminution de l’intérêt des grands éditeurs pour votre campagne et peu impacter vos résultats.

Pour cela, Daisycon recommande l’utilisation du ‘Conversion-Assist‘ permettant d’intéresser le plus d’éditeurs possible à promouvoir votre campagne. 

OK, ça m’intéresse de commencer le Conversion Assist ! Que dois-je faire ?

 

Le Conversion Assist est très simple à mettre en place. Nous devons déterminer ensemble quelle est la meilleure façon de tirer parti de son potentiel pour votre campagne. Veuillez contacter votre channel manager ou bien nous envoyer un mail.

Si vous avez d’autres questions sur le Conversion Assist n’hésitez pas à nous écrire. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais !